Protection anti-ondes, pourquoi les bébés sont-ils les plus sensibles ?

Saviez-vous que les tout-petits étaient les plus fragiles face à l'agression des ondes électromagnétiques ? En 2014, une étude de l'université de Berkeley (États-Unis) menée par Joël Moskowitz, chercheur à l'école de santé publique, alertait déjà sur la nocivité des ondes et montrait que le tissu cérébral des enfants absorbait environ 2 fois plus d'ondes que celui des adultes, et que leur moelle osseuse y était 10 fois plus exposée que celle des adultes.



Plus d'informations sur les conclusions des recherches menées par le Professeur Jöel Moskowitz dans son interview accordée à Berkeley Research en juin 2021