top of page

đŸŽ™ïž On a interviewĂ© le co-fondateur de La BrĂšche ! đŸŽ™ïž


On vous en parlait lors de sa sortie, La BrĂšche est un nouveau journal 📰 « qui parle de tout mais surtout d’autre chose ». On s’est prĂ©cipitĂ©s en kiosque pour le lire et on a tellement aimĂ© qu’on en a parlĂ© autour de nous đŸ“ŁđŸ„ . Et il faut avouer qu’à la fin de la lecture, on n’avait qu’une idĂ©e en tĂȘte => dĂ©couvrir qui se cachait derriĂšre cette publication aussi audacieuse que suicidaire (ça donnait quelque chose comme « Mais qui sont ces grands t**Ă©s qui parlent des ondes dans leur premier numĂ©ro ???? Personne ne leur a dit que c’était tabou en France ? ») 



✔ 1er apprentissage : đŸ•”ïž il y a du vrai journalisme derriĂšre ce journal



ClĂ©ment Goutelle, directeur de rĂ©daction et l’un des co-fondateurs du journal avec qui nous avons Ă©changĂ©, n’en est pas Ă  son premier essai. Journaliste de mĂ©tier- il Ă©crit notamment pour Le ProgrĂšs et le DauphinĂ© - il a crĂ©Ă© il y a quelques annĂ©es le magazine BarrĂ©. De cette aventure il a gardĂ© son acolyte Jean-Philippe Peyrache, qui assure le rĂŽle de Directeur de Publication. L’équipe est complĂ©tĂ©e par Marion en charge de la maquette et de la mise en page et de nombreux autres contributeurs, car – nous dit-il – ils sont toujours ouverts aux bonnes idĂ©es et aux bons sujets !

3 passionnĂ©s qui ont Ă  cƓur de continuer Ă  faire vivre la presse papier et donner une place Ă  l’investigation indĂ©pendante sur les enjeux sanitaires, sociĂ©taux et environnementaux de notre sociĂ©tĂ© actuelle.



✔ 2Ăšme apprentissage : đŸ˜· aucun d’eux n’est EHS


Eh oui, c’est malheureusement bien souvent le cas, le monde semble partagĂ© entre - d’un cĂŽtĂ© - les personnes conscientes du danger des ondes car elles sont dĂ©jĂ  malades et - de l‘autre - le reste de la population qui ne s’en soucie pas du tout. Alors on a Ă©tĂ© trĂšs heureusement surpris de dĂ©couvrir que c’était sur le terrain que la prise de conscience Ă©tait nĂ©e : sollicitĂ© dans son mĂ©tier de journaliste par des personnes devenues Ă©lectro-hyper-sensibles (EHS), ClĂ©ment Goutelle avait Ă©tĂ© amenĂ© Ă  dĂ©couvrir les facettes mĂ©connues de la vie de ces gens qui souffrent en permanence de la prĂ©sence des ondes. La volontĂ© de comprendre les tenants et aboutissants de cette situation a ensuite guidĂ© ses pas et l’ampleur du scandale s’est rĂ©vĂ©lĂ©e Ă  lui au fil d’une enquĂȘte qui a durĂ© 3 ans. Ce sujet aussi impactant pour toute la population, et aussi ignorĂ© dans les mĂ©dias et projets politiques, s’est alors imposĂ© naturellement lors du choix du premier dossier du magazine La BrĂšche.

Et tant pis si cela risque de leur fermer des portes, car peu d’acteurs osent se confronter Ă  la fĂ©rocitĂ© des lobbies. C’est le prix Ă  payer pour l’engagement et l’indĂ©pendance d’esprit.



✔ 3Ăšme apprentissage : đŸ§” les sujets vont ĂȘtre suivis


MalgrĂ© ses 4 pages denses et un vrai travail d’enquĂȘte fouillĂ©, nous regrettions que certains enjeux ne soient que survolĂ©s, comme l’hypofertilitĂ© ou encore les risques de cancers. Nous voilĂ  rassurĂ©s, autre des points forts de cette nouvelle publication, on devrait continuer Ă  suivre leurs dĂ©couvertes au fil des numĂ©ros, une raison de plus de s’abonner !

En attendant, on peut dĂ©jĂ  vous dire que le prochain dossier sera consacrĂ© au nuclĂ©aire. On n’est pas sĂ»rs de se rĂ©jouir de dĂ©couvrir grĂące Ă  La BrĂšche un nouveau scandale 
. mais better safe than sorry* , non ?



*mieux vaut tard que jamais đŸ€“



bottom of page